mercredi 6 janvier 2010

J'aime Miguita

mercredi 6 janvier 2010
Je crois que l'amour prend possession de mon corps.

Ce soir, je travaillais au Panini et je servais une cliente solitaire qui était seule...

Elle devait avoir environ vingt-huit ou vingt-neuf ans. Une superbe fille, lèvres pulpeuses, teint frais, un joli percing dans la langue, faux seins pis des pantalons qui lui moulaient la fente (oui, je remarque les petits détails).

Mon genre de fille. Qui accorde beaucoup d'importance à son statut de femme objet.

Je suis arrivé à sa table pour prendre sa commande, j'ai sorti calepin et crayon.

Elle portait un parfum sublime. Mon pénis voulait sortir juste pour sentir son odeur.

(Moi, heureux de porter un tablier) : Vous êtes prête à commander?

La fille m'a même pas jeté un regard.

(Fille) : Les tortellinis sont à la viande ou au fromage?

(Moi) : C'est comme vous voulez, on a les deux.

Elle m'a toujours pas regardé. Ça commençait à m'agacer.

(Fille) : Je vais prendre au fromage. Ta sauce, elle est légère?

(Moi) : Non, désolé, ma sauce est pas légère... je mange trop gras.

Pour la première fois, elle a enfin jeté le regard de ses yeux sur moi...

(Fille) : Quoi???

Fuuuck, elle était vraiment belle. Une blonde aux yeux clairs du genre Danoise. Je pouvais pas m'empêcher de m'imaginer en train de la bouffer avec de la confiture.

Je lui ai souri un beau sourire...

(Moi) : Rien, c'était une joke... Voulez-vous un verre de vin?

Elle me regardait comme si j'avais chié sur la table.

(Fille) : As-tu fait allusion que la sauce à tortellini c'était ton sperme???

Bon... une susceptible.

(Moi) : Désolé... c'était juste une farce.

(Fille, vraiment bête) : T'es crissement pas professionnel!

Ok, là!!!

Elle commençait trop à me taper sur les nerfs.

Mais je suis resté poli, j'ai continué à la vouvoyer avec des vous...

(Moi, sur un ton impatient) : Fais que... allez-vous brailler pendant vingt ans ou vous allez prendre un verre de vin? Faudrait choisir vite, parce que je dois aller faire la sauce à tortellini.

Elle m'a regardé en plissant les yeux et en faisant un sourire en coin. Comme si d'un coup, elle me trouvait cool.

(Fille) : T'es pas un gars timide, toi. C'est rare.

J'ai souri à nouveau.

(Moi) : Je peux même affirmer que je vais penser à vous en versant la sauce sur vos pâtes.

(Fille, en souriant) : Je m'appelle Elisabeth, tu peux me tutoyer.

Vous voyez?

C'est ça le secret pour pogner une femme, il faut pas se laisser intimider. En tout cas, c'est mon truc.

Il faut montrer qu'on contrôle la situation, qu'on est le maître, qu'on est un mâle dominant et imperturbable. On doit représenter la sécurité et la force.

Je sais, je sais, c'est vraiment préhistorique de la préhistoire...

Mais que voulez-vous? Quand j'agis comme ça, les filles mouillent. C'est l'héritage génétique de nos ancêtres Cro-magnon où le plus fort avait toutes les chicks.

Je vous jure, séduire et coucher avec une femme c'est facile. Faut agir avec l'instinct du pénis. Démontrer toute la bestialité en soi. Comme disait Einstein : "Les femmes préfèrent les ginos".

Moi, mon problème c'est de réussir à en garder une longtemps.

Anyway...

J'ai regardé Élisabeth droit dans ses yeux bleus. Son visage était parfait, le croisement du mélange d'un ange et de Mariloup Wolfe...

Ouais, j'aime ben Mariloup...

(Moi) : Je veux pas paraître vulgaire, j'ai juste de la difficulté à lutter contre mon instinct mâle, mais depuis que je t'ai vu, j'ai envie que tu me suces avec ton percing dans la langue! J'te prends dans les toilettes.

Elle a eu un léger spasme pis des frissons sur les bras.

(Fille) : Viens me rejoindre chez nous, après ton chiffre...

(Moi) : J'ai pas le temps d'aller perdre mon temps chez vous! Si tu veux avoir la chance d'avoir mon pénis c'est maintenant ou never!

(Fille) : T'as un condom?

(Moi) : Hahaha!!! Tu me niaises? Tu penses que je vais te gâter de même??? Je vais pas te baiser l'entre-jambe, je vais te baiser la bouche!

Elle a faillit jouir sur la banquette. Elle s'est immédiatement levée pour se diriger aux toilettes.

(Silence)...

Je lui ai baisé la gueule tellement fort qu'elle en a saigné de son percing. Elle avait toute la bouche et les dents en sang. Des goutelettes rouges giclaient sur mon ventre à chaque coup de bassin que je lui donnais entre les lèvres, c'était comme baiser violemment du steak haché cru.

Où plutôt, j'avais l'impression de me faire sucer par un vampire.

C'était vraiment fucké. True blood mais en version XXX.

Ce qui n'était pas désagréable puisque me faire sucer par un vampire se situe dans le top 100 de mes fantasmes sexuels de sexes...

Elle s'est nettoyée la bouche pendant que je remettais mon uniforme de serveur.

(Moi) : Ouais, t'étais pas pire!

J'étais vraiment honnête. C'était comme pour la remercier. Après tout, je suis un gentleman.

(Fille) : J'aurais quand même aimé que tu me baises.

J'ai haussé les épaules.

(Moi) : Je sais que tu désires mon pénis, mais je pouvais pas... j'ai une blonde.

(Soupir)...

Vous voyez?

Même moi, j'en reviens pas de mon comportement!!!

Déjà, je me prive pour celle que j'aime, Miguita, la femme de ma vie. J'accepte maintenant les sacrifices. Je suis en train de changer, de devenir responsable.

Je suis prêt à être en couple à deux pis je l'ai même pas encore rencontrée!

(Encore un soupir)...

C'est puissant, le pouvoir de l'amour...

*Photo: http://celebrites.mesopinions.ca/contenu/photos/mariloup-wolfe-dans-ca/252

12 commentaires:

Chiquita Banana

PUISSANT!!!!!!!!

J'adore ce texte!!!

Life

C'est vrai qu'une pipe c'est pas tromper.
Bill Clinton l'a prouvé en cours.

J'espère que Miguita réalise tout ce que tu fais pour elle.

Une femme libre

Miquita va se sentir tellement aimée quand vous allez lui raconter tous les sacrifices que vous faites pour elle!

Ariane

Oh la grande chanceuse!
J'espère que Miguita te sera reconnaissante pour tout. Quand même, c'est la moindre des choses ;)

Magnolia

...les machos, les camaros!!!"

Oublie pas que les femmes de la Martinique sont possessives!!! Pense que que même embrasser, ca compte beaucoup!!! M'enfin, tu verras.

Tu m'as fait rire avec ta sauce. J'imagine aussi le gout de parmesan parce que ca doit sentir le renfermé depuis!!! Mouhahahaaaa!

Gen

En plus le sang, ça fait plus juteux, donc plus cochon! Ça devait être cool!

jimbo

Je te souhaite qu'elle ne t'ai pas fait d'entaille avec son percing et qu'elle n'avait pas de maladie ça se transmet bien par la bouche tu sais ... :)

volage

oh que t'as beurré épais sur celui-là... genre que beurré de même ça donne un p'tit haut-le-coeur.

Luc Pierre (dit le salaud)

Patrick Duval: un exemple de sensibilité.

Quel homme rose tu fais! Je suis fier d'être ton fils.

T'as gardé une dent de la fille pour moi en souvenir?

DEMIJOUR

J'pu certaine de vouloir aller souper chez Pacini moi... je ne sais pas trop pourquoi! Tsé comme un goût de sang dans la sauce (haut le coeur...)

Juliette

c'est pour ça que j'ai jamais eu mon refill de café calvaire...

Anonyme

tu es tellement laid sur ta photo.

Enregistrer un commentaire

T'as quelque chose à dire, j'en suis certain.

 
◄Design by Pocket, BlogBulk Blogger Templates. Distributed by Deluxe Templates