mardi 8 juin 2010

Je ne veux pas perdre cette femme riche

mardi 8 juin 2010
Fanny et moi sommes arrivés dans un hôtel de New York à New York...

Le Mandarin Oriental Hotel à Manhattan.

Vous auriez dù voir l'endroit. Les comptoirs de l'accueil étaient en or, il y avait des valets qui prenaient nos valises comme dans les films pis j'ai croisé Dustin Hoffman dans l'ascenseur.

(Moi) : It's a great honor to be in the same elevator as you, man!

(Dustin Hoffman) : Get lost, kid!

(Jamais de ma vie j'aurais cru que Dustin Hoffman aurait une réplique dans ce blog! Wow! J'ai un acteur Oscarisé dans mon blog, mes visites vont exploser!!!)

J'étais aux anges, j'avais un avant-goût de la vie de pacha qui m'attendait, je devais épouser Fanny et lui faire plein d'enfants pour forcer, elle et son argent, à rester avec moi.

On est entré dans une merveilleuse suite au dernier étage, le panorama de Manhattan était incroyable, le lit était gigantesque, je me demandais si Emilio Estevez, un de mes acteurs favoris, avait déjà couché dans ce lit.

J'avais jamais vu une chambre aussi grande, en fait, la chambre était tellement énorme qu'il y avait...

Deux chambres???

C'était quoi l'affaire? On allait pas dormir ensemble???

(Moi) : J'ai ma propre chambre???

Fanny est partir à rire.

(Fanny) : Hahaha! Tu crois avoir ta chambre? Hahaha!

Elle a sorti un petit tapis vert d'une de ses sept valises et l'a déroulé au pied de son lit.

(Fanny) : Toi, tu dors là-dessus.

(Silence)...

Ok... son attitude commençait à m'agacer. J'allais quand même pas jouer l'esclave 24h sur 24. Pas de problème d'insérer du sado-masochisme dans nos relations sexuelles, je pouvais tolérer, mais pas dans toutes les sphères de notre couple.

J'ai tenté une rébellion.

(Moi) : Non, non, non... je refuse. Je vais dormir dans le lit, à côté de proche de toi, pas question de...

J'ai pas eu le temps de finir ma phrase que Fanny s'est jetée sur moi. Elle m'a aggripé par les cheveux et m'a couché sur le plancher.

(Fanny) : Écoute-moi bien, minable larve. Tu vas obéïr, tu vas m'appartenir jusqu'à lundi, Je serai ton maître.

Elle m'a lâché, je fixais le plancher, j'osais pas la regarder.

(Moi) : Pourquoi m'as-tu emmené ici???

(Fanny) : Lève-toi et assis-toi sur le lit.

Je me suis exécuté en moins de deux. J'avais pas le goût qu'elle me tire encore les cheveux, ça faisait fucking mal!

Elle s'est lentement assise sur un fauteuil devant moi.

(Fanny) : Chaque année, la LSM, la League of Sexual Masters, organise le concours Slave of the year. C'est un concours underground, ça coûte 50,000 dollars y participer. Cette année, tu seras mon poulin. J'ai dù te choisir à la dernière minute puisque j'ai subit une mutinerie de l'esclave que j'avais préparé pendant des mois pour ce concours.

What the fucking fuck???

J'étais un deuxième choix???

Sérieusement, j'étais véxé. Je crois sincèrement et en toute sincérité que je suis un excellent esclave...

(Moi, en faisant la baboune) : T'aurais dù me choisir en premier, je t'aurais jamais trahi!

Elle a souri.

(Fanny) : Pat, tu as l'attitude d'un esclave gagnant!

Je savais pas si je devais prendre ça comme un compliment ou non.

(Moi) : Le premier prix est de combien?

(Fanny) : 500,000 dollars. Je te donne 10% si tu gagnes et je te laisse tranquille après.

Quoi???

J'ai sauté sur Fanny et je l'ai prise dans mes bras.

(Moi) : Nooooon! Je veux pas que tu me quittes! Tu es mon amour!

Elle a encore souri en me repoussant brutalement.

(Fanny) : Décidemment, tu es vaiment un excellent esclave. Je crois que j'ai eu du flair en te choisissant.

(Moi) : Tu vas être fier de moi, ma chérie!

(Fanny) : Tu acceptes le marché?

(Moi) : J'avalerais un verre de pisse de kangourou si tu me le demandais!

Elle s'est tournée vers une de ses valises et a sorti un fouet. Son regard est devenu glacial, elle m'a fouetté le torse et déchiré mon t-shirt.

Ouuuuuuch!!!!

(Fanny) : Prosterne-toi!!!

Je me suis levé d'un bond pis mis à genoux devant elle en embrassant le plancher. Après avoir léché ses bottes pendant dix minutes, elle m'a fait signe d'asseoir mon cul sur le lit.

(Fanny) : Le Slave of the year consiste en six épreuves basées sur la soumission, la dépendance et la servilité envers le maître. Pendant trois jours, à raison de deux épreuves par jour, un jury évalura les candidats et nommera un "maître gagnant".

(Moi) : C'est pas plutôt un : "esclave gagnant"?

Elle m'a encore fouetté le torse du thorax...

Crisse que ça faisait mal.

(Fanny) : TA GUEULE! Demain, il y aura les épreuves de la parade et de l'endurance. Samedi ce sera les épreuves de la détermination et de la politesse et enfin, dimanche, il y aura les épreuves du questionnaire et de la réception puis la nomination du gagnant. Chaque soir, je vais t'entraîner aux épreuves du lendemain. Si jamais tu n'es pas performant, je te défigure!

Je suis parti à rire.

(Moi) : Hahaha! T'oublies que je suis chirurgien plastique, je vais m'opérer moi-même! Hahaha! In your face!

Elle m'a fouetté encore. J'ai moins ri.

(Fanny) : Tu peux arrêter tes histoires de chirurgien plastique, je sais que tu es juste un serveur de restaurant et que tu fais le salaire annuel d'un enfant Éthiopien. C'est la raison pourquoi je t'ai choisi et que ma mère a parlé à ta mère, je sais que tu vas faire tout ce que je te dis pour gagner ce 50,000 dollars. Tu es mon esclave, Pat, c'est ton destin.

Ma bouche était bouche-bée...

(Fanny) : Tu vas coucher sur ce tapis toute la fin de semaine, plus tu auras l'air abusé, plus j'aurai des chances de remporter le concours.

Elle m'a fouetté encore.

(Fanny) : Puis les cicatrices te donneront l'air encore plus vulnérable!

(Silence)...

Vous savez quoi?

Je savais exactement quoi faire pour épouser cette fille et assurer mes vieux jours.

Ce concours, j'allais le gagner, j'allais torcher tous les autres! J'allais tellement être l'esclave le plus parfait au monde que Fanny allait tombé follement amoureuse de moi. J'allais pas le faire pour le cash, mais pour réussir ma quête.

Trouver la femme de ma vie avant de devenir prêtre.

Quand l'amour percera la carapace de Fanny...

Je vais devenir le maître.

***

À suivre demain.

*Photo: http://phillolo.skynetblogs.be/post/6131746/dustin-hoffman

10 commentaires:

La Sybarite

Tu sais, la Voyageuse et moi avons eu une belle discussion à ton sujet en fds. :)

Encore une fois, tu as réussi à m'épater.

Bonne chance pour le concours!!!

Alexandra

Bonne chance ;)

Une femme libre

Le pire de l'histoire, c'est que de tels concours existent pour vrai...

Mademoiselle K

Merde t'es agace jveux la fin ! ¨:P

Newton

Good Luck mec. Si jamais j'ai une rage de fouetter quelqu'un pour le fun de même, je te lâche un call. ;)

Un gars déçu

Bonne chance pour le concours, que la strappe soit avec toi !

Féadaë

Je le savais que c'était un concours assis, couché ,reste!!!!

Pierrot Lapin

J'espère qu'elle te chiera pas dans la face.

Drew

Je vous suggère ceci en guise de préliminaire!

http://www.youtube.com/watch?v=P8GQ16jnCxg

Tu vas être mignon en plus avec ton costume en cuir mon Pat

Femme Riche

Bonne bourre ;-)

Enregistrer un commentaire

T'as quelque chose à dire, j'en suis certain.

 
◄Design by Pocket, BlogBulk Blogger Templates. Distributed by Deluxe Templates